Et les MVNO dans la 4e licence ?

Virgin Mobile, NRJ Mobile, La Poste Mobile, Réglo Mobile ...

Et les MVNO dans la 4e licence ?

Messagepar Narfec » Mar 04 Aoû, 2009 17:49

Un petit post au cas où, je ne sais pas, il y ait des gens à l'Arcep qui prennent le temps de lire ce que disent les utilisateurs de mobiles.
Parce que zéro mention des mvno dans l'appel d'offres pour la 4e licence, c'est gonflé. Aussi gonflé que de dire que ce 4e opérateur ne devra couvrir que 80% de la population, ce qui ne fait vraiment pas grand chose.
Pour moi les MVNO, et je ne dis pas juste ça parce que je suis abonné chez Simplicime, c'est vraiment le meilleur moyen de faire bouger le secteur. Ce sont les start-ups du mobile, ceux qui proposent des offres réellement innovantes pour le tout-venant, pas juste ceux qui se prennent des abos iPhone.
Pourquoi ne pas ajouter dans l'appel d'offre un critère du genre "obligation d'héberger au moins un mvno la première année, quatre cinq ans après..." Ca forcerait le nouvel entrant à ne pas fermer la porte.
Narfec
Habitué
Habitué
 
Messages: 61
Inscription: Mer 25 Juin, 2008 11:48

Re: Et les MVNO dans la 4e licence ?

Messagepar calimero 38 » Mar 04 Aoû, 2009 19:41

voila une news qui devrait répondre a ton interrogation

http://www.generation-nt.com/quatrieme-licence-3g-france-soutien-mvno-tele2-mobile-actualite-846551.html

L'annonce du lancement de l'appel d'offres pour la 4e licence 3G française ne fait pas que des heureux, et pas seulement chez les opérateurs historiques.

Tele2 Mobile logoLors de la consultation publique de l' Arcep concernant l'octroi de la quatrième licence 3G à un futur entrant, les opérateurs mobiles virtuels ( MVNO ) avaient fait valoir leur position de force de concurrence vis à vis des opérateurs historiques...à condition qu'on les aide à lever les nombreuses contraintes pesant sur leur développement, contraintes que le Conseil de la Concurrence avait mises en exergue l'été dernier.

Avec la confirmation de l'arrivée prochaine d'un quatrième opérateur mobile en France, les MVNO craignent de voir leur situation stagner et leur évolution rester à la frange du marché alors qu'ils auraient pu participer à sa redynamisation, alors que la situation de concurrence molle du marché mobile français est régulièrement stigmatisée.


Pour des opérateurs mobiles dégroupés
Tele2 Mobile, en particulier, note que le lancement de l'appel d'offres n'a pas été l'occasion d'améliorer le statut des MVNO, notamment sur l'hébergement des opérateurs mobiles dégroupés ( MVNO étendu ) qui serait selon lui un moyen rapide de relancer la concurrence au lieu de devoir patienter presque deux ans avant de voir émerger un nouvel acteur.

Pour Grégory Gosset, directeur général de Tele2 Mobile, " le contexte de marché dans lequel nous opérons en France nous bride dans nos ambitions et limite les baisses de tarifs que nous sommes en mesure de proposer aux consommateurs. Dans d'autres marchés européens comme la Hollande et la Norvège, le lancement d'opérateurs mobiles dégroupés a permis des investissements dans les réseaux au profit des consommateurs qui en ont touché les dividendes en terme de baisses de tarifs. "

Tele2 Mobile espère que les premiers pas faits dans le sens de l'émergence des MVNO étendus soient renforcés à bref délai et ne cantonnent pas à de simples mesures incitatives.
Je parraine Simyo : 5 euros de crédit offert !
Pour en bénéficier, envoyez-moi Prénom+Nom+eMail par MP
calimero 38
Newbie
Newbie
 
Messages: 14
Inscription: Mer 24 Juin, 2009 11:20

Re: Et les MVNO dans la 4e licence ?

Messagepar Ulrich » Mar 04 Aoû, 2009 19:44

Les premières années , ca risque d'etre compliqué d'accepter un MVNO sur le réseau du futur opérateur vu que ce dernier utilisera les réseaux déja installés , le temps d'installer une partie de son réseau .
Avatar de l’utilisateur
Ulrich
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 34976
Inscription: Jeu 07 Oct, 2004 19:48
Localisation: Avec les prêtresses de l'île du plaisir

Re: Et les MVNO dans la 4e licence ?

Messagepar Narfec » Jeu 06 Aoû, 2009 11:59

Tu es sûr de ça ? Je pensais que ce 4e opérateur allait se construire son propre réseau et que les partages des réseaux mobiles n'étaient pas prévus dans le deal.
Parce que si c'est le cas, je comprends encore plus les problèmes du mec de Télé2. Bon après, c'est aussi l'exemple typique du MVNO qui s'est un peu tiré une balle dans le pied (d'ailleurs ils ne se sont pas fait acheter par Orange) vs ceux qui se sont débrouillés pour faire leur petit bout de chemin à la Simplicime. Proposer de l'illimité quand tu ne peux pas assumer derrière, ça n'est pas forcément l'idée du siècle :)
En tout cas, j'espère que la 4e licence prévoiera explicitement qq chose pour les MVNO. Et puis Free qui s'est toujours battu pour pouvoir accéder aux réseaux FT serait quand même de sacrément mauvaise foi s'il refusait l'accès d'un réseau à d'autres.
Narfec
Habitué
Habitué
 
Messages: 61
Inscription: Mer 25 Juin, 2008 11:48

Re: Et les MVNO dans la 4e licence ?

Messagepar Ulrich » Jeu 06 Aoû, 2009 12:38

Oui j'en suis sur et certain . D'ailleurs , cette obligation de permettre le roaming des appels du nouvel entrant pendant 6 ans maximum est rappelée dans l'appel à candidature .

Des dispositions ont été prévues pour garantir qu’un opérateur 3G ne disposant pas d’une autorisation GSM pourra, comme ses concurrents opérateurs 3G disposant d’une autorisation GSM, compléter sa couverture grâce à l’itinérance métropolitaine 3G-GSM.
Ces dispositions visent à permettre à un opérateur nouvel entrant de conclure un accord d’itinérance avec l’un des opérateurs GSM disposant d’une autorisation 3G choisi par lui. Un nouvel entrant, dès la délivrance de son autorisation, pourra donc entrer en négociation avec un acteur 3G/GSM sur lequel il aura porté son choix et aura la possibilité, en cas d’échec des négociations, de saisir l’ARCEP en règlement de différend.
Par-delà le consentement que les opérateurs 3G disposant d’une autorisation GSM ont pu apporter à l’obligation d’itinérance métropolitaine, incluse dans leur cahier des charges respectif, une telle disposition est légitime au regard des effets économiques bénéficiant tant au nouvel entrant qu’au marché et aux utilisateurs finaux dans leur ensemble, liés à un lancement commercial dont la portée ne serait pas amoindrie par des délais de déploiement trop importants. En effet, il ne peut être attendu d’un opérateur entrant qu’il déploie instantanément sur l’ensemble du territoire métropolitain un réseau équivalent à celui des opérateurs mobiles déjà établis et ayant bénéficié d’une autorisation de déployer un réseau 2G. Le fait de ne pouvoir proposer au détail des offres d’envergure métropolitaine constituerait un handicap insurmontable dans le jeu concurrentiel.
Cette prestation d’itinérance est donc essentielle pour que le nouvel entrant puisse rapidement proposer des offres sur le marché de détail, y compris pendant la phase de déploiement de son réseau 3G.
La fourniture par un opérateur d’une telle prestation d’itinérance sur son réseau 2G répond à l’objectif assigné à l’Autorité au L. 32-1 (3o) du code des postes et des communications électroniques de veiller « au développement de l’emploi, de l’investissement efficace dans les infrastructures, de l’innovation et de la
compétitivité dans le secteur des communications électroniques ». En effet, cette obligation imposée aux opérateurs 2G/3G ne l’est que de manière transitoire puisqu’elle se termine six ans après la publication de l’autorisation du nouvel entrant 3G. Elle a donc bien pour effet d’inciter le nouvel entrant à investir dans sa propre infrastructure de réseau 3G. Le quatrième entrant constituera ainsi pour les opérateurs déjà établis non seulement un concurrent à court terme via l’itinérance, mais surtout un compétiteur à long terme, par le biais de ses propres infrastructures.
En cas de litige afférent à la négociation de l’itinérance nationale, l’Autorité pourrait être saisie en règlement de différend et serait alors amenée à préciser ce que pourraient constituer des conditions d’accès objectives, transparentes et non discriminatoires.
L’objectivité et la transparence pourraient alors s’entendre comme le caractère formalisé des conditions d’offre, limitant la latitude d’appréciation subjective conférée à l’opérateur hôte. L’obligation de non-discrimination pourrait être interprétée comme emportant, à prestations comparables, une interdiction de proposer au nouvel entrant des conditions d’itinérance moins favorables que celles offertes à d’autres demandeurs en situation équivalente, voire comme imposant à l’opérateur hôte de pratiquer à son égard des conditions aussi favorables que celles qu’il s’octroie à lui-même ou à ses filiales.
A cet effet, dans l’instruction d’un tel règlement de différend, l’Autorité pourrait s’appuyer sur tous les accords mettant en place des prestations comparables à celle de l’itinérance 2G pour un opérateur 3G ne disposant pas d’une autorisation GSM. Une telle démarche impliquerait notamment l’examen des accords
d’itinérance locale destinés à permettre la couverture multi-opérateurs des « Zones blanches », d’itinérance internationale, ou encore d’accès et départ d’appel de gros (contrats MVNO). En outre, l’Autorité pourrait recourir à tous les éléments de comparaison internationale qu’elle considérerait comme pertinents. Ceci pourrait permettre de s’assurer que les tarifs d’itinérance proposés par l’opérateur hôte ne conduisent pas à une éviction de l’opérateur 3G en itinérance sur le marché de détail. L’Autorité est en effet consciente de la très forte dépendance du nouvel entrant à l’égard des conditions d’itinérance offertes. Elle veillera à ce que soient offertes des conditions de gros permettant à cet opérateur de faire une entrée pertinente sur le marché de détail.


http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublic ... 610433.pdf

Sinon , télé 2 ne s'est pas fait racheter par orange , mais une partie de l'activité a été reprise par SFR
Avatar de l’utilisateur
Ulrich
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 34976
Inscription: Jeu 07 Oct, 2004 19:48
Localisation: Avec les prêtresses de l'île du plaisir

Re: Et les MVNO dans la 4e licence ?

Messagepar Narfec » Jeu 13 Aoû, 2009 22:15

Thx pour l'info sur Tele2. Et pour celle sur l'itinérance.
Mais ça ne me fait pas plaisir, on a vraiment l'impression que l'appel d'offres est calibré pour un opérateur d'Internet mobile pour grosses agglomérations. Ceux qui l'ont rédigé n'ont jamais dû entendre parler des zones blanches.
Narfec
Habitué
Habitué
 
Messages: 61
Inscription: Mer 25 Juin, 2008 11:48

Re: Et les MVNO dans la 4e licence ?

Messagepar Ulrich » Jeu 13 Aoû, 2009 22:33

Ben , normalement , ils sont au courant en ce qui concerne les zones blanches , et c'était d'ailleurs l'une des priorité .

Mais je ne suis pas convaincu non plus que les grosses agglomérations puissent réellement profiter de ce nouvel opérateur , surtout que le nombre de fréquences attribué à ce nouvel entrant sera bien moindre en comparaison de celles attribuées à SFR , Orange et Bouygues , ce qui est normal d'ailleurs vu que ces derniers ont eu une licence 3 fois plus chère que le nouvel entrant .
Avatar de l’utilisateur
Ulrich
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 34976
Inscription: Jeu 07 Oct, 2004 19:48
Localisation: Avec les prêtresses de l'île du plaisir


Retourner vers MVNO (Opérateurs Mobiles Virtuels)

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités