Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chiffres

Venez discuter de tous les sujets portant sur la téléphonie mobile : actualité, technologies, services...

Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chiffres

Messagepar Hammett » Mer 26 Sep, 2012 20:02

Le tableau récapitulatif des parts de marché pour la téléphonie mobile. Les chiffres sont arrêtés au 30 juin et sont compilés à partir du communiqués des opérateurs et des chiffres publiées par la presse. SFR n’a pas donné des chiffres pour ses Mvno, j’ai donc reconduit le résultat du trimestre précédent.

Avec l’arrivée de Free Mobile qui arrive à prendre une part de 5,4% au bout de 6 mois. Celui-ci ayant normalement profité de sa base de clients ADSL et de son offre à 2€ pour démarrer très fort.

Par rapport à la base clientèle au 31 décembre, c’est Bouygues qui souffre le plus avec une perte de 4,6% (3,9% le trimestre précédent) de ses clients suivi de SFR avec 3,1% (contre 2,3%) et d’Orange avec 2,8% (contre 1,2%). La perte pour les historiques est moins forte que lors du trimestre précédent et touche en grande partie (2/3) les offres prépayés.
En pourcentage, avec 1,7% c’est Bouygues qui perd le plus de clients sur les douze derniers mois.
L’ensemble des Mvno souffrent, sauf ceux hébergés par Bouygues.

Il faudra certainement encore un semestre pour que cela se stabilise.

Du coté des offres sans engagement, B&You avec 452 000 clients est en hausse de 199 000 sur le trimestre, Sosh 367 000 clients soit une hausse de 157 000 clients et Red 300 000 clients en hausse de 100 000 clients sur le dernier trimestre.

Pour les MVNO, c'est pire avec 4,9% de 7,675 000 à fin décembre, à 7,302 000 à fin juin, contre 4,1% et 7,359 000 à fin mars).
Au 30 juin Virgin Mobile comptait 1,925 000 clients Sur le trimestre, L’opérateur avait gagné 57 000 clients avec un forfait et perdu 49 000 clients en prépayés, soit un solde positif de 8000 clients.

Pour rappel, les quelques chiffres connus sur les Mvno :
Virgin 1, 925 000 millions de clients, NRJ +/- 1 millions, La Poste 550 000, Ortel 250 000, Simyo 180 000, Prixtel 120 000, Zéro Forfait 90 000, Numericable 51 000, Darty 40 000, Budget Telecom 25 000.

Image

Sources : Orange, Iliad, SFR, Bouygues.
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Mer 26 Sep, 2012 20:03

Image

Suite à la publication des résultats d’Orange, de Bouygues et de SFR, il est un peu plus simple de se faire une idée de l’effet Free Mobile pour ces trois opérateurs, les départs ne correspondent automatiquement à une arrivée chez Free, car il y aussi des mouvements entre opérateurs et Mvno.
Il conviendrait d’analyser un peu plus les données de ces derniers, mais ils publient beaucoup moins.

Il est d’abord à noter qu’après un premier trimestre cataclysmique, le deuxième trimestre semble un peu plus équilibré, avec même un retour à un solde positif pour les clients avec un forfait, qui n’efface pas les pertes du premier trimestre.
Sur six mois, les clients abonnés représentent 32% du total des départs ce qui est finalement un moindre mal pour ces opérateurs. En proportion, c’est SFR à égalité avec Bouygues avec 25% qui résiste le mieux et Orange le moins bien avec 50% du total (301 000 sur 608 000).
Les résultats s’inversent pour le prépayés.

Par rapport à la base clientèle au 31 décembre, c’est Bouygues qui souffre le plus avec une perte de 4,6% de ses clients suivi de SFR avec 3,1% et d’Orange avec 2,8%.

Dans l'ensemble, si on retient l'hypothèse que la grande majorité des départs se font vers FreeMobile, ce sont d'abord et surtout les petits consommateurs en prépayés qui se dirigent vers Free (pour passer sur l'offre à 0/2€ ?).
Il serait vraiment interessant que Free donne la proportion de ses clients. Il resterait à connaitre les clients mobiles qui partent tout en étant déjà client chez Free pour une ligne ADSL et là aussi pour quel type de forfait.
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Mer 26 Sep, 2012 20:04

Le tableau récapitulatif des parts de marché en haut et très haut débit. Les chiffres sont arrêtés au 30 juin. Bouygues Telecom ayant racheté Darty, par commodité, les deux opérateurs ont été regroupés, cela permettra également de voir les évolutions futures.
Virgin n’a pas encore donné de chiffres sur ses résultats en ADSL.

Free continue de bénéficier du lancement de FreeMobile mais à un rythme moins important qu’au premier trimestre. Il conforte sa place de premier alternatif et creuse l’écart sur SFR. Conjugué avec l’effet V6, les résultats restent à un haut niveau.
SFR continue sa descente. Sur les douze derniers mois, il n’a recruté que 33 000 nouveaux clients. Une misère. De nouvelles offres devraient voir le jour courant septembre. A voir donc pour une relance.
Bouygues continue sur sa lancé, mais avec un rythme en décélération. Cela commence à ressembler à un atterrissage. Sur les douze derniers mois, Orange lui passe devant et il va falloir intégrer Darty avec la perte possible de clients.
Orange descend un peu moins rapidement et se paye même le luxe de devancer Bouygues sur les douze derniers mois. Toutefois, ce n'est pas assez important pour remonter la pente.

Sur les douze derniers mois, les gagnants sont Bouygues avec un gain de 1,3 de part de marché, suivi de Free avec 0,7. Les perdants sont SFR avec une perte de 1,1% et Orange de 0,7%.

En ce qui est des offres en quadruple-play, Orange revendique 2,100 000 clients Open, SFR avec son offre multi-packs 1,600 000 clients et Bouygues ferme maintenant la marche avec 1,399 000 clients. Free ne donne pas de chiffres, mais cela doit être important également.

Darty devrait être intégré aux résultats de Bouygues à partir du prochain trimestre. Pour Alice, la fin se rapproche, à ce rythme, dans 12/15 mois, ce sera une vraie coquille vide.

Image

Sources : Orange, Iliad, SFR, Bouygues.
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Mer 26 Sep, 2012 20:07

Depuis la publication des résultats au 30 au coeur de l'été, les opérateurs ont fait le point sur les offres sans engagement et autres.
A noter que les offres Carré de SFR comptent six millions d'abonnés. Au mois de mai lors de sa refonte de son offre Origami, Orange annonçait (Zdnet, 30/05) 4,5 millions de clients sur son cœur de gamme.
L’offre sans engagement Red compte 460 000 clients (soit 1,7% de sa clientèle au 30 juin), soit une augmentation de 160 000 depuis fin juin. Ce gain est constitué par 80% de clients SFR.
Il y a quelques jours Bouygues avait annoncé que B&You avait atteint la barre de 570 000 clients (soit 6,4% de sa clientèle), alors que ce chiffre était de 452 000 au 30 juin. Orange de son coté annonçait 367 000 clients (soit 1,4% de sa clientèle) au 30 juin et n’a pas donné de chiffres depuis.
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Mer 26 Sep, 2012 20:09

Un dernier récapitulatif ;)
Un tableau qui compile les gains de clients des FAI (Fournisseur d'accès à Internet) depuis que Bouygues Télécom a lancé son offre de Quadruple-Play en mai 2009.

Bouygues Telecom est en tête depuis un an, alors qu’il partait de zéro.
Orange a pris la deuxième place en juin 2011.
Free est en train de rebattre les cartes.
SFR se devra de réagir rapidement pour remonter la pente. Faut-il rappeler qu'à fin décembre 2010, SFR était en tête, et est passé de 35% à 20% de part de marché. Sur la même période, Free est passé de 7,4% à 22,2%, Orange de 26,0% à 26,8% et Bouygues de 33,1% à 30,8


Arrêté à fin juin 2012
Image

Arrêté à fin décembre 2011
Image

Arrêté à fin décembre 2010
Image
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar boulete » Mer 26 Sep, 2012 20:33

Bonjour Hammett
:D

Allez vous nous faire l'honneur d'animer un topic comme sur le FONO ?

:bowdown:
Le contenu de cette réponse ne peut être assimilé à un avis,un conseil ou une information juridique
et ne saurait se substituer à une consultation auprès d'un homme de loi

ex BT sensation,AuchanTelecom,Virginmobile,B&YFree
actuellement ,[b]RED 3€99
,FAI OrangeZen sat
Avatar de l’utilisateur
boulete
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8440
Inscription: Lun 26 Sep, 2011 14:18
Marque de téléphone: Samsung
Modèle de téléphone: SGS 5 lte note 3
Opérateur mobile: SFR

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Mer 26 Sep, 2012 20:35

Bonjour Boulete

Je vais essayer ;)
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar webatou » Mer 26 Sep, 2012 22:43

En tout cas, c'est très sympa tous ces tableaux :mrgreen:
iPhone X ..::.. SFR Power 50 Go
iPhone SE ..::.. Sosh 20 Go Promo 4,99 euros / RED 20 Go Promo 5 euros à vie
Avatar de l’utilisateur
webatou
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 21630
Inscription: Mer 18 Juin, 2003 19:33
Localisation: Caen
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone X
Opérateur mobile: SFR
2ème opérateur: Sosh

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Jeu 27 Sep, 2012 09:47

Encore quelques-uns alors ;)

Un tableau qui mesure par FAI, les gains de nouveaux clients en évolution annuelle par trimestre (T2 2012 à comparer au T2 2011) et ce que cela représente en part de conquête. Cela permet de voir un peu plus précisément les tendances sur le long terme. Ce sont les chiffres pour l’ADSL et le Fibre Optique.

Bouygues Telecom ayant racheté Darty, par commodité, les deux opérateurs ont été regroupés, cela permettra également de voir les évolutions futures.
Virgin n’a pas encore donné de chiffres sur ses résultats en ADSL.

Comment lire ce tableau ? Par exemple, entre le T2 2011 et le T2 2012, Orange a gagné 370 000 nouveaux clients, ce qui représente un gain de 4,0% de sa base clientèle sur la période et 30,6% en part de conquête cumulée sur cette même période. Il y a eu un gain de 1,233 000 nouveaux clients entre le deuxième trimestre 2012 et le deuxième trimestre 2011.

Globalement, cela confirme les analyses précédentes. En glissement annuel, Orange gagne dixième par dixième, Free avec la V6 et surtout avec FreeMobile obtient de très bons résultats et se place en tête devant Bouygues qui lui poursuit son tassement. Ces trois opérateurs sont à un bon niveau. SFR est catastrophique et se rapproche du niveau de Numericable, c’est dire…

Image
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Jeu 27 Sep, 2012 09:49

Deux récapitulatifs annuels, le premier compile les chiffres ADSL, Fibre Optique, Câble et Satellite et le deuxième la téléphonie mobile.

1 - Récapitulatif haut débit
Concernant les chiffres, les résultats d'Orange, de Free, de Bouygues Télécom et de Darty sont basés sur les communiqués de presse. Pour SFR, c'est le cas depuis 2006.
Les chiffres sur 2003, 2004 et 2005 sont des estimations de la presse ou de sites spécialisés, ils sont donc à prendre pour avoir un ordre de grandeur.
Le tableau comptabilise sous chaque FAI, les divers rachats effectués sur la période.
A noter que le regroupement de LDCom et 9Online a donné 9 Télécom (2004) qui a racheté Cegetel (2005), puis AOL (2006) et enfin Club Internet (2007). Alors que Telé2 était racheté par SFR en 2007 puis Neuf en 2008. D'autre part, en 2005 Alice rachetait Tiscali. Enfin Wanadoo est devenu Orange en 2006.

En deux mots, Orange se stabilise en relative baisse, SFR est à son plus bas niveau et pourrait perdre sa deuxième place au profit d’Iliad. Free retrouve quasiment son plus haut, mais avec la quasi disparition d’Alice, Iliad n’en profite pas. Bouygues Télécom s’est installé en deux ans, alors que Numéricable et Darty ne décollent pas.

Image

Image
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Jeu 27 Sep, 2012 09:51

2- Récapitulatif mobile
Concernant les chiffres, les résultats pour Orange, SFR et Bouygues Télécom sont basés sur les communiqués de presse.
A noter un quasi doublement des Mvno sur l'année 2011! Effet TVA et « préparation » au passage à Free Mobile oblige. En contrepartie, la descente des historiques est continue.
En 2011, c'est SFR qui fait la meilleure année, sa part de marché du réseau est dépendante du développement ou non des Mvno. et c'est SFR qui se distingue en accueillant La Poste Mobile et Darty en Mvno, et Virgin ainsi que NRJ (avec un statut de Full Mvno). Orange a lui "gagné" le gros lot avec l’itinérance de Free Mobile. Bouygues telecom se tasse.

Pour rappel, les quelques chiffres connus sur les Mvno.
Virgin, +/- 2 000 000 millions de clients, NRJ, +/- 1 millions, La Poste, 650 000, Ortel, 250 000, Simyo, 180 000,
Prixtel, 120 000, Zéro Forfait, 90 000, Numéricable 50 000, Budget Telecom 25 000. Soit un total de +/- 4,370 000 clients.
Reste à trouver la différence entre le total du tableau de 7,382 000 et 4,370 000.

Image

Image
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Jeu 27 Sep, 2012 12:35

Pour compléter cette mise en bouche, une tentative de comparatif sur le nerf de la guerre....

Alors, qui c’est le meilleur ?
Depuis quelques jours les dirigeants de Bouygues Télécom et ceux de Free ont anticipé la rentrée des classes et se livrent à une bataille de cours de maternelle.
L’enjeu du débat : qui "qu'est le gentil" et qui "qu’est le méchant" et donc qui lave le plus blanc au sujet des résultats financiers.

Les opérateurs ont publié leurs résultats semestriels, il est donc possible de comparer quelques points entre le premier semestre 2012 et le premier semestre 2011.
Petit survol. Il est bien sur possible et souhaitable de pousser un peu plus loin l’analyse financière.

Définitions (tentatives)
Même si ce n’est qu’un indicateur parmi d’autres, L’EBITDA est un montant qui permet de comparer les résultats des uns et des autres. Il présente les revenus générés par l’activité indépendamment des conditions de son financement (les charges financières), des contraintes fiscales (impôts et taxes), et du renouvellement de l’outil d’exploitation (amortissements sur le réseau, les licences, l’itinérance, etc.). Une règle de trois sur le Chiffre d’affaire permet de calculer le taux de profits.
Un autre ratio est possible : celui du résultat d’exploitation (bénéfice avant produits et frais financiers, impôts et participation des salariés, etc.) sur le chiffre d’affaire.

Le détail
Free ne dégage pas de marges sur son activité mobile mais en intégrant le fixe, le ratio est de 28,9%. Il est même à 40,11% pour la seule activité internet. Le ratio sur le résultat est de 12,4% au lieu de 25% pour la période précédente. Le bénéfice est en baisse de 45% à 80 millions au lieu de 145 millions.
C’est Free qui dégage la plus grande rentabilité sur les activités internet.

Bouygues Telecom sur le premier ratio est en baisse de 2 points à 20,9% et à 23,4% en intégrant le fixe. Le ratio sur résultat est de 5,1% au lieu de 11,5%. Le bénéfice est en baisse de 57% à 92 millions au lieu de 213 millions.

SFR, pour l’ensemble de l’activité, le taux est en légère augmentation à de 32,1% au lieu de 31,8%. Le ratio sur résultat est de 19,3% au lieu de 20,3%. Le bénéfice est en baisse 10,3% à 1,113 milliard au lieu de 1,241 milliard.

Orange France, est en baisse de 2 points pour l’activité mobile à 34%, il est à 36,8 pour l’activité internet et à 34,7 en cumulant les deux. Le ratio sur résultat est de 26% au lieu de 28%. Le bénéfice est en baisse de 11% à 2,815 milliards au lieu de 3,164 milliards.

La perte de clients se traduit par une perte au niveau du résultat d’exploitation. Au total, les opérateurs ont vu leur résultat d'exploitation baisser de 610 millions d’euros en six mois: 407 millions pour Orange France, 97 millions pour SFR et 106 millions pour Bouygues Telecom. Cette perte n’est pas forcément imputable qu’à l’arrivée de FreeMobile. Il faut compter par exemple sur les effets de la réglementation.

Alors ?
Globalement, Voilà des marges qui permettent de vivre. Pour avoir un ordre d’idée, pour une entreprise comme Total, le premier ratio est à 17,3% et le deuxième est à 13,2%.
Mécaniquement, c’est Bouygues Telecom qui souffre le plus et c’est d’autant plus sensible que c’est le plus "faible" des 4. C’est certainement aussi le concurrent le plus direct de Free.
Voilà qui certainement aussi les déclarations brutales des uns et des autres en ce moment. Malheureusement (et c’est une habitude), la classe n’est pas toujours en rapport avec la hauteur des bénéfices et de la fortune personnelle...
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Ulrich » Jeu 27 Sep, 2012 20:00

Hammett a écrit:c’est Bouygues Telecom qui souffre le plus et c’est d’autant plus sensible que c’est le plus "faible" des 4.

Le plus faible des 4 :shock:

Celui qui fait le moins de marges en intégrant l'activité internet mais il comptabilise plus de bénéfices que free
Avatar de l’utilisateur
Ulrich
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 34976
Inscription: Jeu 07 Oct, 2004 19:48
Localisation: Avec les prêtresses de l'île du plaisir

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Jeu 27 Sep, 2012 22:02

Faible avec des ". Cela nuance un peu....
En valeur absolue oui (92 contre 80 millions), mais clairement les ratios ne sont pas à l'avantage de Bouygues.
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Ulrich » Jeu 27 Sep, 2012 22:06

Enfin , free triche un peu en considérant ses frais d'itinérances comme de l'investissement :wink:
Avatar de l’utilisateur
Ulrich
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 34976
Inscription: Jeu 07 Oct, 2004 19:48
Localisation: Avec les prêtresses de l'île du plaisir

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Jeu 27 Sep, 2012 22:43

Tricher, à priori non, c'est surtout l'application de règles comptables , avec des comptes audites et des sociétés cotées, le "jeu" est limité.
Cela doit être également le cas pour les Mvno et pour les montants versés à FT pour l'entretien de la boucle locale en ADSL. De même Bouygues passe par SFR pour proposer du haut débit.
De toute façon, si derrière ces investissements, le réseau ne suit pas, le retour au réel est assez brutal.
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Ven 28 Sep, 2012 07:42

Stéphane Richard, le pédégé d’Orange a fait le point sur Bfmtv l’occasion de la sortie de l’iPhone 5. Orange aurait vendu 50 000 iPhone en 3 jours : "Nous avons vendu 50 000 iPhone, c’est un beau chiffre, qui est supérieur aux ventes enregistrées lors du lancement de l’iPhone 4S".
A noter qu’Apple a annoncé avoir écoulé 5 millions d’iPhone en 3 jours….

La moitié des ventes a été effectuée auprès des clients Orange, et environ 20 % par des clients Sosh. Stéphane Richard compte sur une montée en puissance des Smartphones. Ils représentent 50% du parc actuel et pourrait atteindre 85% d’ici 3 à 4 ans. Ce qui est générateur de forfaits avec subvention et donc en adéquation avec les offres de l’opérateur.

Est-ce bien sur ? Une question se pose : le Sim Only n’est-il qu’un marché d'attente du prochain Smartphone ? Ou un nouveau moyen de consommer le téléphone portable ?
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Mar 02 Oct, 2012 08:45

Depuis la réunion mi-juillet entre les opérateurs et le gouvernement sur les mesures à mettre en place pour éviter les licenciements dans le secteur et relocaliser des emplois, les suites se font attendre.
Il était question d’un "train de mesures" afin "d'éviter la casse sociale et de relancer les investissements, de réconcilier l'intérêt des consommateurs et celui des salariés".

Lors un entretien publié par Le Parisien (24/07), Fleur Pellerin revenait sur la question de faire payer ou non les appels aux services clients des opérateurs télécoms : "Il n'est pas question de revenir sur la gratuité de l'assistance téléphonique, ni sur celle du temps d'attente" et qu' "une remise à plat de la loi Châtel n'est pas à l'ordre du jour". Par contre, la piste de services d'assistance téléphonique « premium » payants reste étudiée : "moyennant un effort financier minime, on peut créer de l'emploi".

Depuis, plus de nouvelles...

Chez SFR, cela se précise. Une organisation syndicale évoque la possibilité de 2000 suppressions d’emplois, alors qu’un millier était prévu initialement. Fleur Pellerin (Ministre de l’économie numérique) a déclaré la semaine dernière qu’elle serait attentive au volet de l’emploi au sein de l’opérateur.

Stéphane Roussel, le pédégé de SFR déclarant que le PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) "a plus à voir avec la réorganisation, axée sur l’expérience client “multicanal”, qu’avec une quelconque difficulté économique". Bouygues Télécom de son coté devrait supprimer près de 600 emplois.

Dans le Journal du Dimanche (30/09), une organisation patronale évoquait la possibilité de 6 à 7000 emplois qui pourraient disparaitre d’ici à l’an prochain.

SFR et Bouygues devraient faire des annonces plus précises d’ici à la fin de l’année. Nul doute que le dossier sera de nouveau à la "une" d'ici là...
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Jeu 04 Oct, 2012 08:06

Un autre dossier est entre les mains du gouvernement, celui du «rapprochement» entre l’ARCEP (régulateur des télécoms) et le CSA (régulateur de l’audiovisuel). L’heure est au phosphorage.
Un article de La Tribune (02/10) donnait quelques indications sur la position des principaux FAI. L’article souligne que le CSA n’aurait pas arrêté sa position, alors que de son coté l’ARCEP (en bon soldat, afin de préserver l'avenir ? ) a quasiment achevé sa réflexion…
Selon le calendrier fixé par le gouvernement, un rapport devrait être remis fin novembre.

Cadre de la mission
Fin août, Jean Marc Ayrault, le Premier ministre a demandé à trois de ses ministres : Arnaud Montebourg (Redressement productif), Aurélie Filippetti (Culture) et Fleur Pellerin(chargée de l'Economie numérique) de lui faire des propositions de rapprochement entre le CSA (régulation de l’audiovisuel) et l'Arcep (régulation des télécoms).
Selon Matignon, le "rapprochement" se justifie à l'heure où l'on observe une "convergence" croissante entre les contenus diffusés par l'Internet et ceux de la radio et de la télévision avec en corollaire des obligations pour les acteurs nationaux et rien pour les acteurs extra nationaux.
Des critiques ont été formulées envers l’ARCEP pour sa non prise en compte du volet social lors de l’attribution de la quatrième licence de téléphonie mobile et sa "légèreté" sur la viabilité du réseau du 4ième opérateur.

Qu’en pensent les FAI ?
Selon cet article, France Télécom et Free sont contre cette fusion, tandis que Bouygues et Vivendi/SFR y sont favorables. Le CSA s’interroge encore.
Pour Bouygues, ce serait logique du fait de la convergence des technologies et cela pourrait permettre plus de transparence sur le fonctionnement des autorités.
Vivendi/SFR souhaite un régulateur mou qui lache la bride. A l’image de sa contestation juridique de l’Autorité de la Concurrence.
Free (pas ingrat) est plutôt contre, estimant que l’ARCEP fait du bon travail. C’est vrai que le régulateur a été plutôt clément avec le quatrième opérateur de téléphonie mobile.
Orange est contre, mais se fait à l’idée du rapprochement mais avec deux collèges distincts. Orange estimant que techniquement l’ARCEP est plutôt un bon interlocuteur. Mais cette position est dictée par le fait que les équipes ont l’habitude de travailler ensemble. Orange serait pour y intégrer également l’AFNR (Agence nationale des fréquences).

A suivre…
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Re: Parts de marché dans la téléphonie mobile et autres chif

Messagepar Hammett » Mar 09 Oct, 2012 07:48

Si la nouvelle se confirmait ce serait une vraie bombe pour le PIF (Paysage de l’Internet Français) ! Depuis quelques mois Vivendi étudie son nouveau périmètre d’activité et au vu des informations qui sortent dans la presse, il semble bien que le pôle télécom soit en première ligne.

La Tribune relate une information du Financial Times, SFR intéresserait Vodafone (ancien actionnaire de SFR jusqu’en 2011, SFR avait payé 7,75 milliards d’euros les 44% des parts), mais aussi des sociétés d’investissements Private Equity.
Deux banques seraient mandatées pour la vente de Maroc Télécom. «Les parts de Vivendi valent donc plus de 4 milliards d’euros. Elles pourraient intéresser des opérateurs de la région tels que le groupe Etisalat, des Emirats arabes unis, et le qatari Qtel.. GVT, la filiale brésilienne intéresserait Telefonica, l’opérateur historique espagnol.

Le groupe Vivendi prend le chemin du démantèlement avec une forte probabilité que SFR passe sous pavillon étranger. Ce serait une révolution, car ce serait la première fois qu’un opérateur international serait en mesure de peser sur le marché français.
Télécom Italia avec Alice et Deutsche Telekom avec Club-Internet avaient rendu les armes assez rapidement avec des parts de marché relativement faibles.
Reste que le prix d’achat devrait être assez élevé et que cela réduit le nombre d’acheteurs potentiels. Pas sur donc qu’il soit européen.
Hammett
Membre VIP
Membre VIP
 
Messages: 1555
Inscription: Mer 26 Sep, 2012 19:50
Marque de téléphone: Apple
Modèle de téléphone: iPhone 5S
Opérateur mobile: Orange

Suivante

Retourner vers Actualités, nouveautés à venir, rumeurs

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités